• tds image
  • tds image
  • tds image
  • tds image
  • tds image
  • tds image
ARCHITECTURE & BATIMENT

Nous vous proposons des solutions adaptées aux évolutions de votre secteur :
Collaboration entre corps de métier, visualisation, passage au BIM…

  • CHU PerpignanTémoignage client
    Le CHU de Perpignan s’équipe de REVIT avec Aplicit

    Implantation : Perpignan

    CHU Perpignan

    Logiciels utilisés :
    Autocad MEP et REVIT

    Le contexte général :
    Le Centre Hospitalier de PERPIGNAN dispose de 800 lits de MCO (médecine chirurgie obstétrique), 300 lits de SLD (soins de longue durée) et 36 lits de SSR (soins de suite rééducation).
    Son volume d’activité le positionne au niveau régional immédiatement derrière les CHU, sur un territoire marqué par une forte démographie, de nombreuses personnes âgées ainsi qu’un niveau de précarité important générateur de besoin en santé publique (340.000 journées d’hospitalisation, 70.000 passages aux urgences, 2000 accouchements par an).
    Le CHP est également l’ « établissement support » du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) regroupant les établissements de Lézignan-Corbières, Narbonne, Perpignan, Port-la-Nouvelle et Prades.

    Après une reconstruction de la partie MCO en 2 phases mises en service en 2009 (50.000 m²) et en 2013 (17.000 m²) pour 188 Millions d’Euros, l’établissement s’est engagé en partenariat dans le cadre d’un GCS (groupement de coopération sanitaire) sur la construction d’un nouveau pôle de 25.000 m² regroupant les services de rhumatologie, médecine gériatrique, les hôpitaux de jour gériatrique et d’onco-hématologie ainsi que l’installation sur site de lits de SSR (chantier 2017-2019).
    Un deuxième projet majeur concerne le pôle gériatrique actuellement installé sur un site vétuste en centre ville pour lequel nous allons lancer la reconstruction d’un bâtiment neuf permettant de reloger les 200 lits de Soins de Longue Durée ainsi que les 120 lits d’EHPAD sur 17.000 m² de locaux dans le cadre d’un GCSMS avec une association du département (chantier 2018-2020).

    Les outils informatiques :
    Les Services Techniques de l’établissement disposent d’un BET structuré avec 3 ingénieurs travaux et exploitation (dont 1 architecte) et 6 Techniciens Supérieurs Hospitaliers.
    Une première migration des outils de CAO/DAO du BET a été planifiée sur les solutions AUTOCAD version 2000 puis 2004 afin d’obtenir une armoire à plan informatique complètement communicante avec les différents partenaires de ces opérations de reconstruction et de disposer des outils nécessaires à la mise en place d’une GMAO efficiente en vue de l’exploitation de cette nouvelle structure.
    Après appel d’offres, les solutions informatiques proposées par la société APLICIT ont été retenues et s’articulent autour de Packs AUTODESK qui incluent les licences Autocad MEP et REVIT.

    CHU Perpignan

    Les évolutions en cours :
    Un premier niveau de formation à REVIT des techniciens a permis de tester cet outil sur des projets de taille modeste effectués en MOE interne (restructuration service maladies infectieuses, installation de nouveaux équipements d’imagerie ou logistiques …).
    Les avantages apportés par REVIT sont considérables au stade de la mise au point du projet avec notamment la mise à jour de toutes les vues, coupes, élévations, détails et même métrés et nomenclatures à chaque évolution du projet permettant une appréciation immédiate de l’incidence de la modification et limitant fortement le risque d’incohérence entre diverses pièces.
    En outre, les outils puissants de modélisation et visualisation 3D intégrés facilitent largement les échanges avec les différents intervenants et utilisateurs concernés.

    Fin 2016, une nouvelle formation par la société APLICIT a été dispensée sur site pour le logiciel REVIT afin de
    – former les agents récemment arrivés
    – mettre en place des méthodes de travail de type BIM permettant d’aller plus loin dans l’intégration de la maquette numérique au sein du processus d’élaboration, d’échange avec nos partenaires de conception ou de réalisation et tout au cours de la vie du bâtiment (maintenance, exploitation).
    – franchir une nouvelle étape dans le cadre du « système de management de la qualité » mis en place sur l’ensemble de l’activité des services techniques
    Une gradation dans les objectifs recherchés permet d’affiner progressivement les méthodes et habitudes de travail « en douceur ».

    La bonne utilisation de ces nouveaux outils et l’accompagnement d’Aplicit nous permettre de mieux gérer les travaux et le patrimoine, dans un contexte de profonde mutation de l’établissement marqué également par des contraintes budgétaires fortes.

  • Chambre d’Agriculture de la CharenteTémoignage client
    Chambre d’Agriculture de la Charente :
    « Revit et 3 ds Max : le duo gagnant pour accroître notre expertise »

    Implantation : ZE Ma Campagne – 16016 Angoulême Cedex

    Logiciels utilisés :
    AUTODESK BUILDING DESIGN SUITE :
    • AUTODESK REVIT ARCHITECTURE
    • 3 DS MAX

    logoChambreAgriLa chambre d’Agriculture de la Charente a pour vocation d’être au service des exploitants agricoles et des collectivités de son département. Elle réalise des missions de service public et de service privé. Elle dispose d’une équipe en charge d’études en Bâtiment qui est amenée à prodiguer des conseils concernant les bâtiments pour les filières, animales, végétales et de diversification… Le but étant de permettre aux exploitants de construire, d’aménager, de se mettre aux normes et d’utiliser des matériaux en adéquation avec l’énergie durable et renouvelable. Monsieur Bireau est entré à la chambre d’Agriculture en 2009 en tant que conseiller d’entreprise, puis a été nommé dans l’équipe Études Bâtiment en 2013. Il en a modernisé la technologie dès son entrée en fonction. Il a introduit Autodesk Revit et Autodesk 3 ds Max, ce qui était très novateur.

    photo3ChambreAgri
    Comment s’est passée votre prise de fonction au sein de l’équipe Études Bâtiment ?
    M. Bireau : Notre bureau d’études est constitué d’une équipe de 6 techniciens. Nous avons tous un haut niveau de responsabilité. Nous assistons régulièrement aux réunions de chantier et chaque projeteur est directement en relation avec l’installateur afin d’éviter toute perte d’information. Cette étroite collaboration fait partie intégrante de notre organisation et de notre déontologie de travail. Nous avons tous une réelle autonomie dans notre façon de travailler, la prise d’initiatives et de décisions.

    Quelles nouvelles tendances avez-vous remarqué dans votre secteur d’activité?
    M. Bireau : J’ai pris les fonctions de conseiller en bâtiment en 2009 suite au départ de mon prédécesseur parti en retraite. Je me suis immédiatement tourné vers les technologies de la 3D et de l’imagerie de synthèse. Cette option a bien fonctionné et s’est même développée, car elle répond aux attentes de nos clients. Si bien qu’aujourd’hui une personne supplémentaire s’occupe de la gestion administrative du bureau d’études et du suivi des dossiers. Elle dessine également sur Autodesk Revit, ce qui me permet d’être davantage sur le terrain. Nous travaillons ainsi en complémentarité.

    En quoi consistent exactement vos missions sur le terrain ?
    M. Bireau : Nous ne nous limitons pas uniquement aux permis de construire ou au dessin. J’ai concrètement des contacts avec une centaine d’exploitants chaque année concernant une large palette d’actions. Nous répondons à des demandes de renseignements concernant aussi bien les nombreuses réglementations en matière de projet constructif, que des conseils divers sur des choix techniques à privilégier.

    « Au sein du bureau d’études, nous faisons de la réalisation, du dessin, du montage sur 3ds Max, du photomontage. »

     

    photo2ChambreAgri

    Que se passe-t-il quand un bâtiment n’est pas aux normes ?
    M. Bireau : Le bureau d’études a un rôle de conseil. Il peut préconiser un schéma d’aménagement lié à une petite étude économique, et une nouvelle stratégie. Nous sommes bien accueillis, car les exploitants ayant à mener un projet sont en demande de conseils ne provenant pas de commerciaux cherchant à écouler leurs produits. La neutralité de notre conseil est un gage de crédibilité apprécié par nos clients.

    Quelles sont les caractéristiques de vos projets ?
    Mr Bireau : Nous sommes souvent amenés à travailler sur des projets situés sur des sites classés et donc à consulter les architectes des Bâtiments de France. Nous travaillons sur des exploitations pouvant être situées non loin d’un monument, d’un dolmen ou d’un château et cela peut avoir un impact sur le projet. Nous pouvons aussi intervenir sur des sites classés Natura 2000 ; ce sont des zones identifiées pour la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales.
    Pour ces raisons, nos projets sont soumis à des normes strictes. Une exploitation ce n’est pas que des bâtiments, c’est aussi une surface au sol. Les réglementations sont beaucoup plus exigeantes sur des zones protégées ayant une grande valeur patrimoniale.

    photo1ChambreAgri


    De quelles filières vous occupez-vous en particulier ?

    Mr Bireau : J’interviens sur tous les projets de bâtiment concernant le domaine agricole : cela concerne les filières bovines, ovines, caprines ou volailles. J’ai également développé une spécialisation dans le domaine viticole, avec la filière du Cognac. Ma mission inclut d’autre part les bâtiments liés à la diversification pour le tourisme et la vente directe à la ferme.

    Comment fonctionnez-vous ? Toutes les équipes d’études en Bâtiment d’une chambre procèdent-elles de la même manière ?
    Mr Bireau : Nous sommes novateurs à la chambre d’Agriculture de la Charente, car nous utilisons Autodesk Revit et 3 ds Max depuis 3 ans et peu de chambres sont équipées de ce type de technologie. Cela nous donne un avantage dans notre expertise et dans notre capacité à proposer nos imageries en réalité virtuelle. Nous faisons de la réalisation, du dessin, du montage sur Autodesk 3 ds Max, du photomontage. L’outil informatique est bien valorisé. Une autre caractéristique est que nous proposons une prestation en maîtrise d’oeuvre complète et pas uniquement sur des dossiers administratifs et du conseil. Pour cela, nous travaillons en cotraitance avec un architecte, qui suit chaque chantier du début jusqu’à la remise des clés.

    texteChambreAgri


    Quelles solutions Autodesk utilisez-vous pour mener à bien vos projets ?

    Mr Bireau : J’utilise Autodesk Revit Architecture depuis mon arrivée en 2013. Un an après, j’ai commencé à utiliser Autodesk 3 ds Max pour réaliser des insertions paysagères, travailler les mouvements, les textures, la luminosité, l’impact de l’ombre… Tout ce que je ne pouvais pas faire sous Revit. Aujourd’hui, nous avons 2 licences de la Building Design Suite d’Autodesk. Ma première mission est du conseil sur site avec l’établissement de la stratégie en collaboration avec l’exploitant. Ma collègue initie ensuite le projet avec une phase de dessin sur Autodesk Revit. Je prends le relais et termine le projet avec Autodesk Revit et 3 ds Max. Je suis le dossier au travers des commissions des différentes instances. Et enfin notre architecte en cotraitance suit le chantier. Nous travaillons actuellement sur un projet global qu’il a fallu présenter bâtiment par bâtiment, mais aussi dans son ensemble.
    Il s’agit d’un projet viticole comprenant un atelier de production de plus de 1 000 m2 et demandant des investissements très lourds de l’ordre de 600 000 à 800 000 euros. Il se situe sur un site classé, aussi faut-il être très vigilant sur l’effet visuel et les matériaux employés ; pour cette raison, les phases de conception et de réalisation du chantier peuvent prendre plusieurs années, en fonction des demandes des différents services instructeurs.
    L’utilisation d’Autodesk Revit et 3 ds Max constitue un plus indéniable pour peaufiner les présentations, et obtenir les autorisations nécessaires.
    Nous avons également réalisé un projet innovant de chai sur un site classé près d’un château à Bouteville. Nous avons pu présenter aux différents intervenants, à l’exploitant et aux architectes des Bâtiments de France un dossier vraiment abouti grâce à 3 ds Max. Le chai réalisé est aujourd’hui identique au projet présenté, avec des différences minimes entre la photo de synthèse et le bâtiment terminé.
    Autre exemple, nous avons conçu un bâtiment particulier à Saint-Aulais-la- Chapelle. L’exploitant possédait une grosse distillerie et avait besoin de transformer préalablement le raisin en vin pour pouvoir le distiller. Les dessins du projet sont là encore conformes au chai réalisé. L’intégration à l’environnement a été particulièrement étudiée, avec la proximité d’une église classée. Autodesk Revit nous fait gagner du temps. La 3D est vraiment appréciable, Autodesk 3ds Max permettant un grand réalisme des textures et de la lumière.

    Comment s’est passée votre formation avec votre partenaire Aplicit ?
    Mr Bireau : M. Bireau : J’ai suivi des formations sur Autodesk Revit et 3 ds Max avec Aplicit Bordeaux. J’ai bénéficié de l’expertise du formateur, Nicolas Charuel, sur site à plusieurs reprises, ce qui m’a permis de bien maîtriser le logiciel. Nous avons aussi des formations complémentaires. Dernièrement, j’ai suivi un module sur les insertions dans Autodesk 3 ds Max, très utiles dans ma pratique. Ma collègue, à son arrivée, a également bénéficié d’une formation avec Aplicit sur Autodesk Revit puis maintenant, je lui transmets mon savoir-faire au fil du temps. Nous recevons
    régulièrement des invitations à suivre des tutoriels sur le fonctionnement des logiciels.
    Cela m’intéresse surtout pour Autodesk 3 ds Max qui est un logiciel très complexe. Il faut du temps pour bien le maîtriser. Quand le besoin se fait sentir, Nicolas Charuel se déplace et vient passer une journée dans nos bureaux pour travailler sur un thème particulier. Il est à l’écoute de mes attentes et des spécificités de mon besoin, et peut ainsi adapter le contenu de son cours à mes objectifs. Ce qui me permet de vraiment progresser et de mettre immédiatement en pratique les connaissances acquises. Il y a également une hot-line avec Aplicit à ma disposition, mais que j’utilise peu, car maintenant, je suis autonome sur Autodesk Revit.

  • AtegieTémoignage client
    ATEGIE: « Le BIM est véritablement une nouvelle culture »

    Implantation : Poitiers Futuroscope 86360 Chasseneuil-du-Poitou

    Logiciels utilisés :
    AUTODESK BUILDING DESIGN SUITE :
    • AUTODESK AUTOCAD MEP
    • AUTODESK REVIT

    ategieSitué au nord de Poitiers, sur la zone du Futuroscope, ATEGIE est un bureau d’études dans le bâtiment en pleine croissance. Spécialisé dans les domaines du génie climatique, de la plomberie et du désenfumage, ATEGIE se positionne comme un sous-traitant en exécution. Il fournit aux installateurs des notes de calculs, des plans et les aide à sélectionner le matériel. Il tend également à être de plus en plus présent auprès des concepteurs.
    Géographiquement, il rayonne sur les axes Bordeaux-Paris et Bordeaux-Nantes. Monsieur Barribaud, le responsable informatique du bureau d’études ainsi que l’ensemble de l’équipe, se montrent convaincus par les qualités de Revit et la méthodologie BIM.
    Depuis la création du bureau d’études en 2013, ATEGIE a travaillé en exécution sur plus de 100 chantiers.

    Ategie
     Centrale thermale GéoPicta 13 MW, Villepinte (93)

    « Nous avons conçu nous-mêmes nos propres bibliothèques en interne, sans l’achat de plugins. »

     

    Comment fonctionne votre bureau d’études?
    Mr Barribaud : Notre bureau d’études est constitué d’une équipe de 6 techniciens. Nous avons tous un haut niveau de responsabilité. Nous assistons régulièrement aux réunions de chantier et chaque projeteur est directement en relation avec l’installateur afin d’éviter toute perte d’information. Cette étroite collaboration fait partie intégrante de notre organisation et de notre déontologie de travail. Nous avons tous une réelle autonomie dans notre façon de travailler, la prise d’initiatives et de décisions.

    Quelles nouvelles tendances avez-vous remarqué dans votre secteur d’activité?
    Mr Barribaud : Le BIM émerge très nettement. Je peux dire qu’aujourd’hui nous réalisons 75 % de nos dossiers avec la technologie BIM. Même si nous sommes spécialisés en exécution, nous avons également réalisé récemment deux dossiers de conception orientés BIM pour des marchés publics pour le compte d’une équipe de maitrise d’œuvre. Nous les avons réalisés tous deux sous Revit. Le BIM permet de se démarquer. Nous cherchons toujours à être précurseurs et nous dessinons tout en 3D depuis la création du bureau d’études. Cependant, les logiciels de CAO/ DAO ne nous apportaient pas suffisamment de satisfaction en termes de stabilité, de performance et de facilité d’utilisation. Nous utilisons Autodesk AutoCAD MEP depuis le tout début, mais il n’est plus totalement adapté à nos attentes et à nos machines; en effet, le cœur du logiciel a aujourd’hui plus de 10 ans.

    architecture BIM

    Quelles solutions Autodesk utilisez-vous?
    Mr Barribaud : Depuis juillet 2015, nous utilisons Autodesk Revit et surtout la partie MEP. Nous avons 5 licences Autodesk Building Design Suite. Nous continuons à utiliser Autodesk AutoCAD MEP pour la partie process afin de réaliser les schémas de principe et les synoptiques qui n’existent pas sous Autodesk Revit. Nous avons conçu nous-mêmes nos propres bibliothèques en interne, sans l’achat de plugins. Nous gardons ainsi une parfaite maîtrise de ce que nous faisons.

    Quels changements avez-vous constaté en passant à Autodesk Revit?
    Mr Barribaud : L’avantage essentiel réside dans la stabilité du logiciel. Il faut garder à l’esprit que nous faisons du dessin huit heures par jour et qu’il n’y ait aucun