Ou comment utiliser la robotique pour boucler la boucle entre BIM et chantier

Le robot FieldPrinter est une solution développée par la start-up Dusty Robotics, fondée en 2018. Il est guidé par le modèle BIM pour dessiner lui-même les plans des étages sur les chantiers en les traçants sur le sol, à taille réelle, avec une précision au millimètre. Pour fonctionner, il est supervisé par un opérateur sur le terrain qui suit sa progression via une tablette et peut réaliser les ajustements éventuels.

Avec cette solution Dusty Robotics assure réduire le coût de construction en étant plus rapide, plus précis et plus fiable que les lignes de craie habituellement tracées à la main.

FieldPrinter détecte et évite automatiquement les obstacles, il marque à l’encre de nombreuses informations sur l’aménagement ou encore sur les réseaux de fluides – plus d’ambiguïté possible sur le sens d’ouverture d’une porte ou l’orientation d’un équipement. Il permet également d’imprimer des étiquettes de texte, différents styles de ligne, et même des QR codes pour accéder depuis un mobile ou une tablette aux documents de construction. Le marquage peut être réalisé sur tous types de surfaces planes : béton, contreplaqué, bois, bitume… A deux conditions : le sol doit être balayé et sec.

Dusty Robotics a déjà réalisé deux levées de fonds. La plus récente, en mai dernier, a permis à la start-up de récolter 45 millions de dollars. De quoi poursuivre le développement de son engin, qui a déjà séduit plusieurs dizaines sociétés aux Etats-Unis. Durant le premier trimestre 2022, ses petits robots ont réalisé des plans de construction sur 2,3 millions de m².

Peut-être le verra-t-on bientôt sur les chantiers français ?