POWERMILL : Gestion des décalages de support

Il est possible, dans PowerMill, de piloter l’origine à indiquer dans le programme machine depuis la fenêtre de programme CN.

La manipulation se fait en deux étapes :

I. Définition des décalages de support

On peut les définir un par un, ou en créer plusieurs en une seule étape.

Depuis la version 2019, le système crée par défaut les origines 1 à 6. L’origine doit être considérée comme une chaîne. Il est donc possible de mettre aussi bien des chiffres et des lettres.

Pour créer d’autres origines, avec des noms différents, cliquez sur le bouton suivant, dans la fenêtre des programmes CN. Il se trouve vers le bas de la boite de dialogue.

Une image contenant texte Description générée automatiquement

Cela permet d’ouvrir une boite de dialogue dans laquelle la création va s’opérer.

Une image contenant texte Description générée automatiquement

On entre la valeur de l’origine dans la zone texte de saisie en haut à gauche dans la boite de dialogue.

La valeur à saisir doit être en accord avec le format de la machine et la sortie du post processeur.

Par exemple sur une machine Heidenhain la sélection d’une origine se fait par le code suivant :

1 CYCL DEF 247 DATUM SETTING~

Q339=1;DATUM NUMBER

Donc on peut saisir dans un cas un nombre pour nommer notre origine.

Dans le cas d’une machine Siemens, Fanuc, et leurs compatibles, l’origine se défini par G54, G55, jusqu’à G59. Puis en fonction des options, on peut avoir des origines optionnelles G54.1 P1 à G54.1 P99.

On pourra entrer en fonction des réglages du post processeur, soit directement 54, soit G54, suivant si le post processeur contient le préfixe pour l’origine. Une génération du code ISO vous permettra rapidement de détecter ce qui est nécessaire. En général c’est la solution G54 la plus courante.

Enfin sur certains contrôleurs, il n’est pas possible de gérer plusieurs origines, mais on a accès parfois à une commande pour décaler une origine par rapport à une précédente. On utilisera pour cela les composantes de coordonnées, le nom étant juste une référence pour le programmeur. (Les coordonnées X+200. Y+200. Z0 sur le G571 de la capture précédente)

Une fois les origines créées, on peut refermer la boite de dialogue en cliquant sur le bouton Fermer.

II. Utilisation des origines dans un programme CN

L’utilisation des origines se fera de la façon suivante.

Quand on assigne une origine à un parcours, elle sera par défaut utilisée pour tous les autres parcours après sa définition. Il n’y a pas de remise à une valeur précédente en automatique. Il n’y a pas non plus d’effacement entre parcours. Une valeur choisie reste active jusqu’à la mise en place d’une valeur différente.

Donc pour revenir à une valeur différente, elle doit être explicitement forcée sur un parcours particulier.

Pour assigner une valeur à un parcours, on sélectionne celui-ci dans la liste du programme CN (Voir capture d’écran en page suivante).

Puis dans la partie basse on va sélectionner, dans la liste déroulante, l’origine qui nous intéresse pour le parcours. Un clic sur le bouton Appliquer mettra à jour les éléments dans le tableau. Répétez l’opération autant de fois que nécessaire.