Archives Blog

Méthodologie Revit : optimiser ses projets

1. Les fichiers AutoCAD

Lorsque vous travaillez avec des fonds de plan AutoCAD, faites dans un premier temps un bon nettoyage de votre fichier .DWG (Purger, enlever les textes, enlever les cotes et les hachures).

Éventuellement, glissez les entités que vous souhaitez conserver dans un fichier vierge et Enregistrez sous.
Il est également préférable de lier un fichier .DWG plutôt que de l’insérer dans Revit.

2. Les vues dans Revit

Vous savez que Revit travaille par vues et qu’au fur et à mesure de l’avancement du projet, les vues restent ouvertes. Pensez à les fermer fréquemment.
Ne laissez pas de fichiers de famille ouverts. Fermez ces fichiers au fur et à mesure de vos modifications.

Évitez d’affecter les ombres portées à vos différentes vues de travail. Préférez utiliser cette option pour les vues dédiées à la mise en page.
Cadrez également vos vues pour éviter d’avoir une zone infinie à l’écran.

Pensez à purger votre projet. Vous pouvez être sélectif dans votre choix de purge.
Ne gardez pas de vues inutiles.

3. La modélisation 3D ou une représentation 2D

Vous devez vous poser cette question : « Jusqu’où je vais modéliser en 3D ? »
Dans la plupart des cas, des vues de détails 2D (dessinées sur Revit ou importées depuis AutoCAD) sont plus parlantes qu’une modélisation 3D complexe.

De plus, vous pouvez lier un fichier AutoCAD de sorte que si vous modifiez le détail dans AutoCAD, celui-ci sera à jour dans Revit.

Créez des détails référencées à des vues de dessin vide et insérez des images ou des fichiers .DWG ou autre.
Préférez l’utilisation de textures plutôt que la modélisation 3D comme pour du bardage, par exemple. Si celui-ci est loin de l’œil, vous n’en verrez pas les détails.

4. Les familles

Ne chargez pas vos familles de paramètres « inutiles ».
Travaillez en familles imbriquées.

Dans le cas d’une famille avec de nombreux types, créez des catalogues de famille (fichier .txt) .
Vous pourrez sélectionner les types qui vous intéressent plutôt que de tout charger.

N’hésitez pas à utiliser l’outil « lignes symboliques » qui vous permettent de représenter des détails 2D réalistes plutôt que de tout créer en 3D.
Simplifiez vos familles 3D. On peut faire beaucoup de choses en 3D sur Revit mais est-ce bien utile de vraiment tout modéliser ?

Jouez avec les paramètres de visibilités pour afficher le 2D en 2D et le 3D en 3D.

5. Liens Revit

Travaillez en fichiers liés sur de gros projets. Le principe est le même que sur AutoCAD (Xref).
De plus, il sera plus facile de caler vos bâtiments sur des niveaux sans vues par exemple plutôt que de tout construire dans un seul et même projet.

De plus, vous pouvez gérer la « visibilité / graphisme » de vos différents liens de plusieurs façon (personnalisé, hôte etc.)

 

6. Les groupes

C’est un outil tellement pratique mais évitez de faire des groupes avec trop d’objets.
Il est préférable, également, de créer des groupes avec des objets de même nature.

Evitez les groupes imbriqués.
Supprimez les groupes dont vous ne vous servez plus.

 

7. Généralités

Attention à la taille de vos images dans la personnalisation des textures. Utilisez l’extension.PNG qui est un format très léger.

Pour vos cartouches, utilisez également du .PNG pour vos logos. Si vous pouvez dessiner vos logos plutôt qu’utiliser des images, c’est encore mieux. (Il faut utiliser une famille d’annotation générique dans ce cas)

Exportez vos rendus et gardez-les de côtés sur votre disque dur plutôt que de les mémoriser dans le projet.
Utilisez les variantes à bon escient et n’oubliez pas de supprimer les groupes ou les variantes que vous n’utilisez plus.
Dans les options d’enregistrement, compressez vos fichiers de projet ou de famille (option « fichier compact »).

 

8. Système requis pour Revit

Revit est multiplateforme. 32bits et 64bits sur tous les OS (XP Pro, Vista et Seven)
Sur du 32bits, l’OS est limité à 3GO de Ram. Sur du 64bits, il n’y a plus vraiment de limite.
En 64bits, les performances sont supérieures et Revit est très stable.

Processeur Core 2 Duo 2.4Ghz, ou supérieur – Cache de niveau 2 de 2Mo minimum (le cache de niveau 2 augmente la vitesse de régénération d’un modèle) + Une carte graphique dédiée (pensez à mettre à jour les pilotes), DirectX 9 ou supérieur et un réseau Gigabit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.