moldflow

| TEMOIGNAGE CLIENT |

Moldflow, élu par Schneider Electric France pour la rhéologie


logo schneiderPrésent dans le monde entier, Schneider Electric est un leader de la transformation digitale de la gestion de l’énergie pour l’efficacité et un développement durable. Le groupe est divisé en deux Business Units, « Industrie et Automation » et « Énergie et Management » à laquelle Virginie Renavant est rattachée. Elle travaille chez Schneider Electric depuis 2005. Après un DUT en mesures physiques, elle a suivi des cours du soir pour s’orienter vers les matériaux. Elle est entrée chez Schneider Electric en tant que technicienne de laboratoire d’essai et elle est aujourd’hui expert en matières plastiques au sein du Pôle de recherche et développement sur l’un des sites de la région grenobloise, à Eybens. Ce pôle emploie 1400 personnes. Virginie Renavant est intégrée dans une équipe qui compte une vingtaine de collaborateurs et travaille plus particulièrement sur les disjoncteurs miniatures. Elle a 5 homologues sur les thermoplastiques et thermodurs. Elle est la seule de l’équipe à avoir une mission rhéologique et, à ce titre, est l’unique utilisatrice d’Autodesk Moldflow Insight et Synergy depuis 10 ans.

SOCIÉTÉ : SCHNEIDER ELECTRIC
LOGICIEL AUTODESK UTILISÉ : AUTODESK MOLDFLOW INSIGHT SYNERGY

moldflow rhéologie

Comment est utilisé Autodesk Moldflow dans le Groupe Schneider Electric ? ?

Mme Renavant : Sur mon site à Eybens, l’équipe Industrialisation pièces plastiques est en contact avec les mouleurs. Selon les cas, une demande de rhéologie de remplissage simple est faite aux mouleurs pour voir si la pièce se remplit bien. Quand les pièces sont jugées à risque, les membres de l’équipe font eux-mêmes des rhéologies avec Moldflow Adviser. Il faut savoir que l’outil de rhéologie d’Autodesk, Moldflow, élu par Schneider Electric est utilisé à travers le monde.

Sur quels types de produits travaillez-vous ?

Mme Renavant : Nous travaillons sur les disjoncteurs et les produits de distribution électrique. Aujourd’hui, Schneider Electric est toujours orienté vers le produit qui est son coeur de métier, mais s’ouvre également vers des solutions complètes pilotées par des logiciels. Pour ma part, je fais partie d’une équipe de supports sur les matériaux et j’interviens plus particulièrement sur le plastique. Notre équipe est en charge de l’introduction dans les produits des nouveautés en termes de matériaux. Nous apportons du support et conseil techniques dans les nouveaux produits en développement afin de trouver et sélectionner les matières les mieux adaptées. Cette recherche s’effectue dans notre catalogue ou auprès de nos fournisseurs. Ensuite, nous accompagnons la vie du produit et apportons des solutions aux problèmes qualité liés aux matières plastiques.

Moldflow est-il un logiciel facile à maîtriser ? Pour quelles fonctions l’utilisez-vous ?

Mme Renavant : Quand on a compris sa logique, Moldflow est facile à exploiter. Concernant ma mission de rhéologie, j’ai toujours utilisé l’outil Autodesk Moldflow. Il me sert à étudier les déformations, les risques de recollement de matières, les problèmes de défaillance… C’est un logiciel fiable, au niveau déformation, je l’utilise beaucoup en relatif par rapport à des pièces connues. La seule difficulté étant d’avoir un minimum de base de plasturgie pour bien renseigner le logiciel afin de ne pas avoir de mauvaises interprétations. Concernant mon activité, la rhéologie représente un mois de travail par an.

moldflow rhéologie

Comment s’est passée votre formation sur Moldflow ?

Mme Renavant : J’ai eu une semaine de formation. Elle s’est déroulée en petit groupe chez Aplicit. J’ai également eu deux après-midi de perfectionnement. Aplicit est un partenaire historique et a une excellente connaissance de notre métier de plasturgie ainsi que de nos attentes. L’ensemble de Schneider Electric France fait confiance à Aplicit.

Comment s’organise votre travail avec Moldflow ?

Mme Renavant : Chronologiquement, le concepteur dessine une pièce, nous choisissons une matière ensemble pour nous assurer que cette matière remplisse toutes les parois du moule. Nous allons aussi étudier la manière dont va se remplir la pièce, car des éléments de la matière peuvent se recoller durant le remplissage et donc présenter soit des zones de défaut esthétique soit des zones de fragilité.

Quels sont vos liens avec Aplicit ?

Mme Renavant : Je fais partie des interlocuteurs d’Aplicit et participe au Club Utilisateurs Moldflow qui a lieu chaque année. Aplicit invite tous ses clients utilisateurs de Moldflow. C’est l’occasion pour Autodesk de présenter toutes les nouveautés, les études en cours pour le développement du logiciel… Je suis intervenue pour la première fois durant l’édition 2020 sur le thème « La rhéologie au service de l’esthétique des pièces techniques ». J’ai d’ailleurs fait cette même présentation, mais en anglais cette fois, durant l’Advanced Manufacturing Summit d’Autodesk par visioconférence, car cet événement se déroule aux États-Unis.

Quels cas concrets avez-vous présentés durant le CUM 2020 ?

Mme Renavant : La couleur et l’Écolabel font partie de l’image de marque de Schneider Electric. Dans ce contexte, nous avons intégré des changements de couleurs et de design de nos produits. Avec l’Écolabel, nous avons également diminué la toxicité des matériaux notamment, quand c’était possible techniquement, en réduisant l’utilisation d’ignifugeant halogéné. Mais ceci a eu un impact au moulage avec l’apparition de traces blanches sur certaines parties. J’ai présenté le cas d’un bornier contrôle du produit T1-T2 pour lequel il fallait résoudre un problème de traces blanches au niveau des zones de restriction appelées « passages volets ». J’ai également présenté le cas du capot du produit GV2. Il s’agissait également de résoudre ou diminuer la problématique de traces blanches sur les faces latérales du capot. L’utilisation principale de Moldflow consiste à réaliser des études de remplissage et de déformation pour nos pièces techniques. Mais la rhéologie permet également de résoudre des problématiques esthétiques comme cela a été démontré pour ces 2 exemples : des réponses sur le changement de points d’injection et éventuellement de géométrie pour le bornier contrôle et l’adaptation des paramètres de process de moulage dans le cas du capot GV2.

moldflow rhéologie

Avez-vous de nouvelles attentes concernant la rhéologie ? Comment voyez-vous l’avenir ?

Mme Renavant : Nous avons toujours besoin d’améliorations concernant la déformation et d’être au plus proche de la réalité. Il arrive que nous demandions aux moulistes de réaliser des études. Ils n’utilisent pas tous Autodesk Moldflow. En ce qui me concerne, Moldflow reste un logiciel incontournable pour prévoir, vérifier et limiter les défauts des moulages, c’est un outil très prédictif.

 

Le CUM d’Aplicit : un rendez-vous annuel

Le Club Utilisateurs Moldflow créé par Aplicit réunit chaque année un grand nombre d’utilisateurs du logiciel Moldflow autour d’une journée d’échanges et de découvertes. Cet événement permet de revenir sur les nouvelles fonctionnalités du logiciel, de témoigner de nouvelles expériences et de proposer des axes nouveaux pour développer les utilisations de cet outil. Chaque année, des professionnels témoignent de leur utilisation concrète du logiciel Moldflow, et des techniciens de chez Aplicit et Autodesk présentent les dernières évolutions des outils Moldflow.

RESERVEZ DES A PRESENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.