Project Description

ETUDE DE CAS | TEMOIGNAGE CLIENT

UIOSS de la Sarthe

Aplicit et l’UIOSS : retour sur expérience | Entretien avec Frédéric Vallée

LOGICIEL
Autodesk Revit

SAVOIR-FAIRE
• BIM
• Maquette numérique

LIEU
Le Mans – Sarthe

Revit et le BIM : la dynamisation de la gestion du patrimoine

L’Union Immobilière des Organismes de Sécurité sociale de la Sarthe (UIOSS) est en charge de la gestion des bâtiments principaux des organismes de Sécurité sociale et de leurs agences. La CPAM, l’URSSAF, la CAF, la CNAF et l’UIOSS de la Sarthe sont regroupées sur le même site au Mans depuis 1977 et représentent environ 30 000 m² de surface de bureaux et près de 1 100 agents.

Frédéric Vallée est responsable de l’UIOSS comptant 14 personnes dont la directrice est également celle de la CAF. Il est entré dans cet organisme en tant qu’agent technique en 1999 et il en a pris la responsabilité en 2004. Frédéric Vallée a complété sa formation initiale en électrotechnique par une formation en gestion du patrimoine en 2004 et s’est lancé la même année dans une importante rénovation de bâtiments pour un budget de 13,5 millions d’euros. L’UIOSS est en capacité de réaliser de la maintenance, de la rénovation et des travaux neufs. Pour mener à bien ces travaux, Frédéric Vallée a fait confiance à Autodesk Revit et au BIM.

Comment fonctionne l’UIOSS ?

M. Vallée : L’UIOSS fonctionne comme une entreprise : nous fournissons des devis et sommes en concurrence avec le privé, ce qui rend nos coûts crédibles. Nous faisons de nombreuses interventions sur les parties courants forts, courants faibles et tous corps d’état. Il est important de souligner qu’il est très rare de disposer d’une équipe complète dans une administration et je tenais à conserver ce savoir-faire en interne. La tendance étant à la sous-traitance à l’extérieur alors que nous faisons le pari inverse. Nous réalisons près de 70 % de notre temps d’activité en travaux locaux.

Quelles interventions effectuez-vous ?

M. Vallée : Nous intervenons sur tous types d’opérations et sommes attentifs notamment à la mise en conformité des locaux. Parmi les 10 techniciens, il y a 3 référents en charge des études et devis et 7 plombiers, peintres, électriciens… Nous sommes très sollicités et avons plus d’un an de travaux d’avance. Nous réussissons à satisfaire à presque toutes les demandes, mais cela exige de nombreux échanges et concertations. Aussi, nous avions besoin d’un outil permettant la mise à jour régulière des bases.

Plan Revit BIM

« Avec Autodesk Revit, nous avons édité un état très précis de nos surfaces réelles que nous avons pu vérifier sur place »

Formation Revit
Modélisation de bâtiment
Acheter Revit

Et aujourd’hui, quels sont vos nouveaux souhaits ?

M. Vallée : La prochaine étape consiste à intégrer nos réseaux et tous nos fluides dans nos bases. Nous pourrons alors réellement exploiter le BIM. Nous avons déjà créé un réseau informatique dédié au BIM qui nous permet de travailler avec nos collègues. En ce moment, nous rapprochons les 2 maquettes, celle de la CPAM et la nôtre. Je suis convaincu que le BIM représente l’outil de demain qui permettra de meilleures anticipations.
L’objectif sera de faire du préventif sur le site. Et aujourd’hui, nos instances nationales nous consultent, car elles souhaitent généraliser notre projet sur l’ensemble du territoire. Elles ont également la volonté de créer une charte de confidentialité plus structurée que la nôtre afin de garantir la protection des documents.

Pour quelles raisons avez-vous choisi les solutions Autodesk ?

M. Vallée : Nos collègues Laurent Mercier et Pierre Lerebourg de la CPAM ont eu de nombreux projets à réaliser et sont passés à Autodesk Revit et au BIM avec Aplicit autour de 2012. Ils ont ainsi pu réaliser la maquette en 3D de leurs locaux. Nous avons commencé à travailler avec eux et ils nous ont un peu poussés dans cette direction. La transition s’est faite naturellement, car nous ne pouvions pas continuer à travailler sur la maquette des locaux de la CPAM. Il nous fallait une maquette complète de l’ensemble des bâtiments. Nous avons mené une réflexion avec Corinne Guillemin et Nicolas Charuel d’Aplicit. L’idée était de créer une maquette de base que nous nous chargerions d’incrémenter en interne au fur et à mesure des projets. Corinne Guillemin et Nicolas Charuel ont fait une présentation du projet à l’aide de la maquette de la CPAM. Ils nous ont aidés à convaincre notre conseil d’administration de l’intérêt de passer à Revit et au BIM et de tous les avantages dans la gestion des bâtiments. Et en 2017, nous avons commandé nos premières stations de matériel.

Plan Revit BIM

« L’idée était de créer une maquette de base que nous nous chargerions d’incrémenter en interne »

Formation Revit
Modélisation de bâtiment
Acheter Revit

Que vous a apporté le passage à Autodesk Revit ?

M. Vallée : Quand je suis arrivé dans l’institution, l’usage était encore de travailler avec du papier et j’ai trouvé cela compliqué. Il y avait eu de petites tentatives par le passé de faire de la numérisation et quelques esquisses sur Autodesk AutoCAD, mais sans grand développement. Puis, avec la rénovation des locaux de 2002 à 2005, nous avons commencé à avoir des bases en AutoCAD, car les architectes et les bureaux d’études développaient leurs plans sur ce logiciel. Pour ma part, j’étais déjà un utilisateur d’AutoCAD et j’ai pu faire des mises à jour et faire évoluer les plans. Mais chaque fois que l’on reprenait la « base plans », il fallait tout redessiner. Autodesk Revit a permis d’intégrer les plans, d’avoir des mises à jour plus simples et plus rapides et surtout de faire vivre les éléments. Et c’est ce dernier point que j’apprécie particulièrement, de pouvoir faire évoluer la « base plans » au fur et à mesure des projets. Nous avons toujours notre base à jour et fiable. Aujourd’hui, tous les projets sont faits avec Revit. Nous sommes 4 utilisateurs sur le site, 2 à la CPAM et mon adjoint et moi-même à l’UIOSS.

Quelles étaient vos attentes prioritaires ?

M. Vallée : Notre projet initial à l’UIOSS était de fournir des plans très précis aux services des impôts sur la base de calcul France Domaine pour les taxes d’habitation et foncières. Notre première mission, grâce à une base consolidée avec Revit, a été d’intégrer dans la maquette toutes les surfaces : espaces publics, surfaces utiles brutes et surfaces utiles nettes. Auparavant, ces types de surfaces étaient compliqués à calculer et pouvaient varier selon la méthodologie utilisée. Avec Revit, nous avons édité un état très précis de nos surfaces réelles que nous avons pu vérifier sur place. Et cela a permis un calcul exact au niveau des impôts. Et la deuxième mission a été de concevoir des projets pour les organismes en bénéficiant d’un rendu 3D de l’espace. Ce qui représente un avantage incontestable dans la prise de décision. En 2018, l’un des gros projets a consisté à développer un service d’éditique pour la CNAF et la CAF avec un regroupement national sur notre site. Il s’agissait d’intégrer 2 machines supplémentaires de 30 mètres de long sur le site. Nous avons travaillé sur notre maquette, élaboré un projet, cassé les murs, ouvert les portes… Et nous avons intégré dans la maquette les 2 machines sur une surface dédiée. Nous avons remis le projet aux instances nationales. Il n’a pas a été concrétisé, mais a permis à notre site d’être prioritaire pour la future réalisation.

Et aujourd’hui, quels sont vos nouveaux souhaits ?

M. Vallée : La prochaine étape consiste à intégrer nos réseaux et tous nos fluides dans nos bases. Nous pourrons alors réellement exploiter le BIM. Nous avons déjà créé un réseau informatique dédié au BIM qui nous permet de travailler avec nos collègues. En ce moment, nous rapprochons les 2 maquettes, celle de la CPAM et la nôtre. Je suis convaincu que le BIM représente l’outil de demain qui permettra de meilleures anticipations.
L’objectif sera de faire du préventif sur le site. Et aujourd’hui, nos instances nationales nous consultent, car elles souhaitent généraliser notre projet sur l’ensemble du territoire. Elles ont également la volonté de créer une charte de confidentialité plus structurée que la nôtre afin de garantir la protection des documents.

Comment avez-vous été accompagné par Aplicit ?

M. Vallée : La création de la maquette 3D de tous les bâtiments constituait un projet de grande envergure et je jouais ma crédibilité. Aplicit a été très à l’écoute de nos attentes concernant le montage du projet et très efficace. Corinne Guillemin s’est beaucoup impliquée et Nicolas Charuel est un vrai passionné du BIM et de Revit. Il nous a permis d’avancer très rapidement dans les points bloquants. La formation initiale Revit s’est déroulée sur une semaine. Nous disposions de la maquette de la CPAM qui nous a servi de base de travail. Nous avons eu ensuite une formation de 2 ou 3 jours pour confirmer nos connaissances et aller plus loin. Nous envisageons dans le futur une formation sur le BIM. Je tiens également à remercier notre conseil d’administration, notre directrice Marie-France Bauguitte et l’ensemble du comité de direction, qui nous ont fait confiance pour ce grand projet, mes collègues de la CPAM Laurent Mercier et Pierre Lerebourg pour leur soutien et leurs conseils, mon adjoint Dimitri Beauger pour son investissement ainsi que l’ensemble de mon équipe, sans qui, rien ne serait possible.

Des questions sur Revit & le BIM ?

Recevez une réponse personnalisée.

Nos équipes
vous renseignent au
04 72 20 68 90
Merci pour votre message. Il a bien été envoyé.
Désolé, une erreur est survenue à l'envoi de votre message. Veuillez réessayer.
Nos témoignages clients