Autodesk Vault

Cet article fait partie de nos archives. Vous cherchez des solutions à vos problèmes ou des infos sur une version plus récente?
Parcourez SUR CETTE PAGE l’ensemble des articles de nos experts à propos d’INVENTOR (dernières et anciennes versions)!

Fixator décline et fiabilise ses produits avec Autodesk Inventor et Vault

Le Bureau d’Etudes de Fixator fait appel à toutes les fonctions d’Autodesk Inventor pour concevoir et décliner les variantes de ses treuils et nacelles. Une démarche qui lui permet de résister à ses concurrents allemands, américains et chinois.

fixatorL’entreprise Fixator conçoit et fabrique, depuis plus de 80 ans, des treuils et nacelles suspendues pour des applications de levage de personnes ou de levage de matériels. Elle emploie 31 personnes en France à Saint Barthélémy d’Anjou (49) et 25 personnes sur un deuxième site à Shanghai (Chine) pour un chiffre d’affaires voisin de 4 millions d’euros. Ses clients proviennent de tous secteurs industriels, avec une forte proportion de sociétés travaillant dans le bâtiment et les travaux publics. « C’est un marché de niche où nous nous retrouvons face à des constructeurs allemands, américains et chinois sur les trois critères classiques que sont le prix, la qualité et les délais » souligne Myrtil Ouvrard, directeur industriel de Fixator. « C’est également un marché mûr, c’est-à-dire qu’il y a peu d’innovations et nous travaillons à 80% sur des produits catalogue ».

L’autre particularité de ce marché est que le levage, et notamment celui des personnes, doit répondre à des contraintes de réglementation, sécurité et qualité : « Sur ce dernier point, le marché européen est certainement le plus exigeant ».

Pour concevoir ses produits, Fixator s’appuie sur un Bureau d’Eudes de 5 personnes à Saint Barthélémy d’Anjou et 3 personnes à Shanghai. « Pour l’échange de données entre les deux sites, nous procédons actuellement par envois de copie de disques durs ». Dans les années 2002-2003, le Bureau d’Etudes est passé d’AutoCAD à Autodesk Inventor en s’équipant de cinq licences. Un passage à la 3D réussie avec l’aide de l’intégrateur Aplicit qui assure le conseil et la formation auprès de l’entreprise. « Nous suivons toutes les mises à jour du logiciel et Aplicit nous permet de tirer parti de toutes ces évolutions ». La formation sur des cas pratiques de pièces a permis aux concepteurs d’acquérir une bonne connaissance du produit logiciel. « Ces derniers apprécient la bonne intuitivité du produit, le fait de trouver rapidement les bonnes commandes. Ils peuvent ainsi se concentrer sur le produit qu’ils dessinent et non pas sur l’emploi du logiciel ». La CAO permet également de partager l’information au plus tôt en ce qui concerne les choix de concept, d’implantation avec les autres services de l’entreprise comme la fabrication, le marketing et les commerciaux. Elle favorise les remontées d’information ; « Ceci bien avant de lancer le treuil ou la nacelle en production ».

fixatorLe Bureau d’Etudes fait également appel à la partie calcul dans Autodesk Inventor pour des calculs de structures éléments finis de type poutre. « Nous utilisons également la partie simulation pour tester notre produit sur l’écran ».

L’entreprise Fixator apprécie également la partie Vault pour la gestion de l’historique des données : « Vault nous permet de décliner un maximum de produits à partir de standards que nous avons mis au point et fiabilisés. C’est un outil très intéressant pour réaliser et suivre les modifications sur les composants » précise Myrtil Ouvrard,. « Il nous impose d’être plus rigoureux et nous avons l’assurance de disposer d’un coffre de données toujours à jour et conservées en toute sécurité. Nous disposons ainsi de dossiers techniques plus précis, mieux élaborés, mieux documentés avec les notes de calculs ».

Pour la fabrication, les données Autodesk Inventor sont reprises par le logiciel FAO propriétaire du fabricant de tours japonais implantés à Saint Barthélémy d’Anjou. Tandis que pour la partir tôlerie confiée à un sous-traitant, le bureau d’études envoie un fichier sous format DWG ou STEP. Pour la partie assemblage à l’atelier, le Bureau d’Etudes sort des plans papier.

Reste ensuite à commercialiser les produits : Autodesk Inventor permet de communiquer les visuels des treuils et nacelles au plus tôt et donc de lancer la documentation 3D avant que les premiers éléments ne sortent de l’usine.

Interrogé sur le retour sur investissement, Myrtil Ouvrard avoue qu’il n’a pas de chiffres précis en tête même s’il est persuadé que la solution a été largement amortie par l’entreprise Fixator. Il conclue en mettant l’accent sur la facilité de déclinaison des produits et les retombées d’une bonne conception sur la durée de vie de ses treuils et nacelles.

En savoir plus sur Fixator

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.