Moldflow : Quels sont les types de résultats disponibles ?

Moldflow : Quels sont les types de résultats disponibles ? Lorsque vous affichez un résultat de pression ou de température, vous pouvez demander à obtenir des informations dans l’épaisseur en basculant sur des résultats type « Cartographie de sonde » ou « Cartographie de sonde XY ». Pour rappel, ces 2 résultats permettent d’obtenir des informations sur le résultat à travers l’épaisseur. Grâce à ce type de résultat (Cartographie de sonde XY), il est possible de connaître l’évolution d’un résultat en fonction du temps (via l’animation) et à travers l’épaisseur (via l’abscisse). Par exemple, on peut analyser l’évolution de la couche solide sur le cisaillement en fonction du temps : Quant à elles, les cartographies de sonde permettent de voir le résultat à travers l’épaisseur et en fonction du temps suivant un plan de coupe : Grâce à cela, il est possible d’analyser plus finement encore les résultats issus du calcul  

Lire plus

Moldflow : visualisation de la veine chaude au cours du cycle

Moldflow : visualisation de la veine chaude au cours du cycle Pour un calcul de remplissage-compactage en 3D, il est possible de visualiser l’évolution de la veine chaude au sein d’une cavité.  Pour cela, nous nous servons du résultat Température classique, que nous passons en mode Contours simples ajusté sur la température de transition de notre matériau. Au final, en lançant l’animation de ce résultat ainsi modifié, nous observons l’évolution au cours du cycle de notre veine chaude.     L’analyse de cette évolution nous permettra de déterminer le temps de figeage du seuil, ou encore de déceler les masses matière sur lesquelles notre maîtrise du compactage sera limitée.

Lire plus

Moldflow : Une thermique simple vaut mieux que pas de thermique du tout !

Moldflow : Une thermique simple vaut mieux que pas de thermique du tout ! « Je n’ai aucune idée de la thermique qui sera mise en place dans l’outillage. » Effectivement il est souvent compliqué de modéliser la thermique qui sera implantée dans l’outillage, pour la bonne raison que celle-ci sera seulement mise en place une fois les problématiques de cinématique moule réglées (l’important est avant tout de pouvoir sortir la pièce !), ce qui n’est le plus souvent le cas qu’en fin de développement. Le problème c’est qu’en absence de thermique, la simulation considère un moule homogène en température ; une partie fixe plane aura la même température qu’une broche ou autre zone confinée. Il est pourtant évident que ces dernières présenteront des températures bien supérieures ! Or cette différence de températures en paroi moulante aura des conséquences non-négligeables sur les résultats de refroidissement et temps de cycle, ainsi que sur les déformées (surtout si la matière n’est pas chargée) […]

Lire plus