Aplicit et CFD Hands On allient leurs forces autour d’Autodesk Simulation CFD

APLICIT, filiale du groupe NESSEO et la société CFD HANDS ON ont le plaisir d’annoncer un accord de partenariat sur la distribution et les services associés autour des logiciels de modélisation fluidique et thermique Autodesk Simulation CFD.

Lire plus

La modélisation fluidique et thermique avec Autodesk Simulation CFD

Le logiciel Autodesk® Simulation CFD offre des outils rapides, précis et flexibles pour la simulation thermique et l’écoulement des fluides, pour de meilleures décisions de conception
prises au plus tôt dans le processus de développement du produit. Explorez et comparez facilement les variantes de conception et comprenez mieux les conséquences des choix de
conception au moyen d’un environnement d’étude et d’outils d’automatisation innovants.

Lire plus

Moldflow Modélisation d’éléments chauffants

Moldflow Modélisation d’éléments chauffants La version 2013 nous permet de modéliser des éléments chauffants pour modéliser, par exemple, des cartouches chauffantes, ou encore pour modéliser plus précisément une alimentation chaude. Il faut pour cela utiliser un calcul de thermique transitoire (Cool FEM). Les éléments en question doivent être modélisés en 3D et avoir une propriété « éléments de chauffage (3D) », vous avez ensuite la possibilité de leur imposer une température ou un flux de chaleur.                                                                           N’oubliez pas de spécifier dans les propriétés des éléments « canal chaud (3D) » que ceux-ci utiliseront les éléments chauffants pour déterminer leur température, et n’utiliseront donc pas directement une température de consigne.   Au final, il vous est donc possible d’effectuer une analyse thermique sur un système d’alimentation chaude.  

Lire plus

Moldflow : intégrer une température constante à une zone de pièce

Moldflow : intégrer une température constante à une zone de pièce  Avant propos Lors de la réalisation d’un calcul de rhéologie, il est souvent utilisé, lorsque la thermique n’est pas modélisée, une thermique dite homogène. C’est à dire que toutes les parties de l’outillage sont à une température identique. (Souvent indiqué dans la doc matière) Il arrive que dans un outillage, la partie fixe, la partie mobile, les chariots, les noyaux … soient à des températures différentes. Cela peut venir du fait que: l’outillage soit plus ou moins bien régulé, l’on veuille « chauffer » ou « refroidir » des zones particulières de la pièce injectée l’on veuille différencier la température de la partie fixe de la partie mobile … Afin que ces températures différentes soient prises en compte dans le calcul de Moldflow, il faut donc les renseigner. Exemple :     Intégrer une température de broche à 120°C, avec des consignes de moulage données pour une température d’outillage de 90°C.      Procédure    Sélectionner le maillage […]

Lire plus

Moldflow : Une thermique simple vaut mieux que pas de thermique du tout !

Moldflow : Une thermique simple vaut mieux que pas de thermique du tout ! « Je n’ai aucune idée de la thermique qui sera mise en place dans l’outillage. » Effectivement il est souvent compliqué de modéliser la thermique qui sera implantée dans l’outillage, pour la bonne raison que celle-ci sera seulement mise en place une fois les problématiques de cinématique moule réglées (l’important est avant tout de pouvoir sortir la pièce !), ce qui n’est le plus souvent le cas qu’en fin de développement. Le problème c’est qu’en absence de thermique, la simulation considère un moule homogène en température ; une partie fixe plane aura la même température qu’une broche ou autre zone confinée. Il est pourtant évident que ces dernières présenteront des températures bien supérieures ! Or cette différence de températures en paroi moulante aura des conséquences non-négligeables sur les résultats de refroidissement et temps de cycle, ainsi que sur les déformées (surtout si la matière n’est pas chargée) […]

Lire plus